Apprendre avec enthousiasme !

Les débuts en rollers, le 12 septembre dernier, avaient été initiés par la motivation et le fait que Girl4 se sentait prête pour cet apprentissage. Depuis, l’envie de patiner n’a cessé de s’amplifier ; et l’automne doux et ensoleillé que nous avons a permis de nombreuses heures d’entraînement…

Et voilà 2 mois après : pas de cours, pas d’apprentissages dirigés, juste le plaisir de découvrir de nouvelles sensations, de glisser et de s’amuser !

L’enthousiasme est bien là. Voilà ce qu’on appelle les apprentissages autonomes, mais j’en reparlerai…

 

Publicités

Quand l’enfant est prêt, il se lance !

Il y a des apprentissages qui nécessitent certains acquis. Cependant, si c’est le bon moment pour l’enfant, les acquisitions se feront de manière beaucoup plus naturelle et simple.  Mais parfois, la motivation pousse l’enfant à aller plus loin et se donner un peu plus de mal pour y arriver…

Les trois ainés sont maintenant à l’aise sur des rollers ; et lors des sorties sur la piste cyclable, ma dernière est la seule avec son vélo. Mais je sens qu’il germe en elle le désir de chausser les rollers…

Et quelques jours plus tard, elle nous demande d’essayer. Elle est grande maintenant. Elle veut faire du roller… Les protections enfilées, le casque vissé sur la tête et les rollers aux pieds, elle se lance encore avec le soutien de la main de papa…

Et puis, le lendemain, c’est la petite voisine, du même âge qu’elle, qui passe devant la maison sur ses rollers…

Et là, d’un coup, la motivation est là ! « Si elle peut le faire, alors moi aussi ! » Plus besoin de conseils, plus besoin de soutien, une fois les protections enfilées, elle s’élance toute seule…