Arbres et roses d’automne

Les arbres se parent de magnifiques couleurs ; le temps des promenades encore illuminées et tièdes avant l’entrée dans l’hiver. C’est aussi l’occasion de ramasser des feuilles de formes et de teintes très diverses. Chaque automne, cette activité est l’occasion de nombreux bricolages.

Cette année, Girl4 a décidé de créer un arbre aussi grand qu’elle.

Après l’avoir aidé à assembler de grandes feuilles blanches, je lui dessine un tronc et de nombreuses branches qu’elle s’empresse de peindre en marron, en préservant un petit rond blanc au milieu du tronc, pour y mettre un hibou !

Quand la peinture est enfin sèche, elle commence à coller les feuilles qu’elle avait mises à sécher dix jours plus tôt. A l’aide d’un pinceau et de colle blanche liquide, elle badigeonne le dos des feuilles, puis les dépose sur les branches au fil de son inspiration. L’arbre se pare de mille tons flamboyants et prend forme.

Pour finir, je lui imprime un hibou et quelques champignons à colorier qui agrémenteront le sol. Voilà l’arbre d’automne est fini :

D’autres arbres d’automne, des saisons précédentes :

Autres idées de réalisations avec les feuilles d’automnes :

Publicités

Quand la nature nous appelle…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Moments privilégiés de partages et de découvertes, les balades en pleine nature, on aime.

La marche en plein air nous ressource. C’est souvent l’occasion de longues discussions, main dans la main ; le temps de paroles sur la vie ; le moment où chacun décharge les tensions accumulées dans la journée ou la semaine. On se sent apaisé et on prend le temps de l’échange.

Parfois, c’est une conversation inachevée, une interrogation ou un problème non résolu qui surgit de manière inattendue. C’est un peu comme si le corps se libérait lentement et laissait l’esprit vagabonder au gré de ses pensées. Un flux continu d’images, de mots et de sensations vécus défile dans la tête de l’enfant. Soudain, l’esprit s’arrête et l’enfant exprime alors à l’oral ce qui lui traverse la tête. Il nous en fait part et nous sommes à l’écoute pour lui répondre.

La nature est propice à ce genre d’échanges. Pendant la promenade, la relation parent-enfant est plus intime et plus forte. Peut-être sommes-nous plus disponibles pour écouter l’enfant, moins accaparés par notre quotidien. Le temps est ralenti, mais pas le cours de nos pensées…

C’est aussi le temps de l’apprentissage. L’enfant découvre, il s’intéresse à chaque petite chose insolite qui attire son attention. Souvent les adultes associent la promenade à une marche rythmée et régulière vers un but à atteindre. Mais l’enfant, lui, court, s’arrête, observe, touche, sent, repart en marchant, s’arrête à nouveau… Si on le suit dans son excursion, la promenade sera bien souvent très courte en distance, mais d’une richesse incroyable d’un point de vue sensoriel !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’enfant remarque et observe la petite bête ou le petit objet insignifiant à nos yeux. Il s’interroge, pose des questions, veut comprendre comment s’organise cette nature. Et si l’on se remet à son niveau d’enthousiasme et que l’on se laisse guider par nos sens et notre imaginaire, la balade prend une tout autre forme…

 

 

L’automne et ses gourmandises…

Hier, petite excursion en forêt à la recherche de châtaignes, et nous ne sommes pas revenus bredouilles… Au retour, on récupère également des figues chez une amie, et on achète des pommes et des coings au marché..

Alors vient le temps de l’épluchage, de la découpe, de la cuisson, du moulinage… Des heures de travail, où chacun participe selon ses capacités et sa motivation. Un partage pendant lequel on discute, on échange sur tout et rien autour de la table de la cuisine pendant la soirée.

Et ce matin on remet ça…

… mais la récompense est bien là pour notre dessert du déjeuner et pour nos prochains desserts !

Confiture de figues, confiture de coings, purée de coings-châtaignes-cannelle-gingembre, crème de châtaignes, compote pommes-poires-coings-cannelle…, une partie en bocal et l’autre au congélateur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.