Les bacs sensoriels

Observer, toucher, sentir, écouter, goûter… stimuler ses sens, une activité phare chez les petits, mais aussi chez les plus grands.

La semaine dernière, j’ai eu la visite d’une petite fille de 2 ans et je lui ai rapidement concocté un petit plateau avec différents éléments à toucher, sentir, écouter et admirer. En allant fouiller dans mes anciennes photos, j’ai retrouvé quelques exemples que j’avais confectionnés pour Girl4 quand elle avait 2 ans. J’aimais beaucoup jouer sur les couleurs et lui offrir quelque chose de beau et d’esthétique, même si après quelques manipulations, tous les éléments se mélangent rapidement sous les petites mains curieuses.

Le bac sensoriel répond parfaitement à ce besoin d’explorer du jeune enfant. On peut y mettre quasiment toute sorte de choses et d’éléments naturels (attention tout de même aux objets trop petits si l’enfant est très jeune et met encore beaucoup à la bouche). J’aime utiliser des éléments naturels, mais j’y ajoute des contenants pour transvaser, pour cacher des objets, ou tout simplement répondre aux besoins de mon thème.

Quelle forme de bac : idéalement un plateau assez grand avec des bords, mais tout bac ou boîtes basses peuvent faire l’affaire. Ici, on a opté pour un plateau rond à bord de 4-5 cm pour que les éléments fins ne s’éparpillent pas partout. Pourquoi rond ? Tout simplement le modèle que j’avais à disposition dans la cuisine…
On peut choisir de les composer sur un thème particulier : la forêt, la plage, une saison, Noël, Pâques, une couleur particulière, des éléments naturels, la récolte ramenée d’une balade… l’idée étant de stimuler un ou plusieurs sens.

Jouer avec les textures : 
– fluides comme l’eau, le sable, les petites graines, la semoule…
– douces ou rugueuses : coton, laine, papier émeri…
– molles ou dures : éponge, mousse, liège, bois, cailloux, coquillages…
– collant ou lisse :  certains bourgeons collants, objets entourés de scotch double face, billes…
La température, chaud ou froid : glaçons, pierres chaudes, objets mis au frigo quelques minutes…
La masse, légères ou lourdes : plumes, pierres, plomb, coton…
Sec ou humide : éponge mouillée, tissu humide, mousses, sciure ou copeaux de bois sec…
 
Avec les odeurs : écorces d’orange, fleurs, herbes aromatiques, bâtons de cannelle…

On peut aussi partir de l’intérêt de l’enfant pour explorer son environnement : utiliser une dînette, un jouet, un bonhomme, un râteau, un récipient, une paille… que l’on mélange aux éléments naturels. L’enfant regarde, découvre, explore, apprend, touche, goûte, sent, teste, transvase, mélange, joue, écoute, ose, prend du plaisir, et tellement d’autres actions encore !

L’idée de laisser le petit enfant retourner le contenu du bac peut parfois effrayer surtout si on y met de l’eau, de la farine, du sable ou tout autre ingrédient de texture fine. On peut proposer cette activité en extérieur, sur un balcon ou encore prévoir une protection à étaler sur le sol avant le début des manipulations.

Quand nous avons exploré la couleur jaune, j’ai proposé à Girl4 ce plateau :

En parallèle, elle a peint avec de la peinture jaune, trié des éléments de cette couleur, effectué des recherches d’objets jaunes dans la maison… Le jaune était présent partout et j’attirais régulièrement son attention sur cette teinte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s