Atelier pliage de voiles solaires

Voile solaire ? Mais qu’est-ce donc ?

Une voile qui se propulse grâce à la pression des radiations émises par les étoiles. On l’appelle aussi photovoile. Il est question de forces : la force exercée par le bombardement des photons et de la force exercée lors de leur renvoi par réflexion. Le photon, c’est le quantum (la plus petite mesure indivisible) d’énergie associé aux ondes électromagnétiques.

Bouhhhh…! Vous avez mal à la tête ? Souvenirs de physique très très lointains… A chaque définition, je suis obligée d’aller chercher une explication des termes. Je m’y perds aussi. C’est sans doute pour cela que les enfants n’ont pas su m’expliquer très bien ce qu’était une voile solaire…

Cependant cet après midi, en revenant d’un atelier proposé par le CCSTI proche de chez nous, ils étaient vraiment fiers de leurs vaisseaux et engins de l’espace ! Deux heures de créativité avec des matériaux de récupération, un peu de colle et beaucoup d’imagination. A la portée de tout le monde. Un concept simple et qui fonctionne toujours !

Et voilà le résultat :

Ce voilier interstellaire fabriqué par Boy3 est formé de tubes qui aspirent les éléments de l’espace, les transforment en énergie qui passe par un circuit complexe de fils et arrive sur les voiles. A l’arrière, un canon tire de la pâte à fixe, pour se protéger des envahisseurs.

Les deux vaisseaux suivants ont été imaginés par Girl1. Le premier peut aspirer les étoiles par les petits tubes rouges, se déplacer grâce à sa voile. Avec l’énergie des étoiles, le voilier avance et éclaire l’espace. Il peut aussi se transformer en véhicule roulant, en bateau ou en avion.

Le deuxième est un vaisseau de protection avec sa grande voile solaire. Les pailles à l’arrière sont des lances pour attaquer et les boules dorées à l’avant servent à hypnotiser les ennemis.

Et celui-ci, vous l’avez reconnu ? Le vaisseau d’Anakine Skywalker dans Star Wars, créé par Boy2. On y voit une cabine au centre avec les manettes pour le diriger, un rayon laser qui relie les deux tubes jaunes, des propulseurs de chaque côté, et les deux pinces qui se détachent à la fin de la course d’Anakine…

*********

Retenons qu’un voilier solaire ne peut pas être lancé depuis la Terre. Il a donc besoin d’une fusée pour atteindre un orbite hors de l’atmosphère et déplier sa voile. Ensuite, il peut se déplacer dans l’espace de manière continue sans avoir besoin de carburant, et peut emmener une charge utile d’une centaine de kilogrammes… Si vraiment vous voulez en savoir plus consulter les infos sur IKAROS.

Et finalement les enfants n’ont pas besoin de tout comprendre pour imaginer le fonctionnement du monde, un monde à leur image, plein de créativité et de rêves !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s